Il faut savoir.

images0

 

Il faut savoir
Donner le temps au temps
Choisir les bons moments

Il faut savoir
Cueillir spontanément
Le fruit de sa passion

Il faut savoir
Profiter du printemps
Des fleurs en éclosion

Il faut savoir
Aimer avec passion
Les parfums enivrants

Il faut savoir
Accorder son pardon
A l’amour sans raison

Il faut savoir
Embrasser tendrement
Oublier ses tourments

Charef

Tiaret le 27/07/2015

Publicités

Cette année, j’apprends..

Merci Sana pour cette excellente réflexion. Coup de cœur.
Charef

Les secrets pour rayonner

J’apprends à observer la magie de chaque instant que la vie m’offre. J’apprends à être attentive aux synchronicités. J’apprends à prendre le temps de vivre. J’apprends à cueillir, à vivre un jour à la fois. J’apprends à arrêter d’être dans l’urgence. J’apprends à m’émerveiller de chaque instant, de chaque sourire, de chaque regard, de chaque rencontre, de chaque interaction. J’apprends à changer de chemin. J’apprends à m’arrêter devant les arbres. J’apprends à parler aux inconnus. J’apprends à étendre mes perceptions.

Voir l’article original 909 mots de plus

L’Oasis…

images (9)

 

J’ai fixé au-delà du soleil levant
L’horizon lumineux aux reflets flamboyants
Les dunes se déplacent doucement
Portées par l’allure alanguie du vent
Le dromadaire altruiste fait le dos rond
Il se déhanche sur le sable d’un pas lent
La flûte mélodieuse entame son chant
Elle confie aux étoiles l’étreinte des amants
Le poète libère l’encre de sa dérision
Pour n’épouser que les mots de sa passion
Dans l’oasis verdoyant loin devant
Le palmier s’enorgueillit  de l’enlacement
De ses palmes chargées de fruits succulents
Charef

Tiaret (Algérie) le 30 Décembre 2018

Peinture Nasereddine (Etienne) Dinet

Réveil

99bfa974a7754fba5db22315d8712578
Le soleil est déjà levé
Il continue sa ronde
Il abandonne à l’ombre de nos âmes
Les souvenirs d’un présent
Qui a basculé dans le passé.

Charef

Tiaret le 26/12/2018

Photo du web

Vœux

cc_fl_170103

 

J’aurai voulu sentir le déclin

Du soleil dans tes mains

Goûter le sel de tes seins

Ballottés par le courant marin

 

J’aurai voulu défier les dieux

Pour n’adorer que tes yeux

Ne former qu’un même à deux

Et exaucer tous nos vœux

 

Tu as l’exclusivité de mes mots

Ils effaceront tous tes maux

Je te peindrai en tableau

Sans mouiller  mes pinceaux

Charef

Tiaret le 21/12/2018