Contre toute attente

thCA9810EF 

Le téléphone ne vibre pas
Mon esprit erre ça et là
Corps dévidé de son essence
Sur les traces de son errance
La soif avide de sècheresse
Digère mal sa détresse
L’attente grignote sa patience
Recul des limites de l’absence
Cible marquée au fer
Terre qui broie sa rancœur
Malheur qui dévore son bonheur
Le téléphone ne sonne pas
Il pleut et il fait froid

Charef

Publicités

Une réflexion au sujet de « Contre toute attente »

  1. Charef je t’ai mis un j’aime mais en faite je n’aime pas du tout ce poème je suis sûre que c’est encore quelqu’un qui ta fait du mal… tes mots sont d’une tristesse désespérante. Bisous Charef

Les commentaires sont fermés.