Un aller simple

thCAG3QX2W

La mer miroite
Et m’aveugle les yeux
Les silhouettes qui boitent
Tâtent les souvenirs délicieux

La lumière est diffuse
Et les ombres s’enfuient
Tout s’évanouit tout s’immobilise…
Même les amours et leurs fruits!

Le poète de la terre vraie
S’en va dans le bleu de la nuit
Loin de la défaite
Bien loin d’ici…

C’est le calme plat
Aucune âme n’est là
Le vent léger fait palpiter
L’herbe sèche des près
Et la poussière du monde

Tout le monde est là!
Dans le calme plat…
Sur leur poitrine quelques épis
Se balancent sans répit
Comme un landau bercé
Par les absences répétées…

Voila qu’il pleut sous Avril
Mai et Juin
Des poissons pourris!
Et des rimailleurs sans pudeur…
Voila qu’on cultive le ver!
Du mauvais fruit!
Voilà qu’on passe à côté de la vie!
Comme un aveugle sans lueur
Qui se berce dans sa nuit…

Charef

Publicités

7 réflexions au sujet de « Un aller simple »

    1. Salut Roberte? Ma source d’inspiration c’était Gyslaine. Lire ses poèmes me donnait l’envie d’écrire .Gyslaine m’a toujours encouragé à écrire. Mes sujets ont un rapport avec ma vie personnelle et et tout mes refoulements que je n’osais exprimer. La poésie est un art nouveau pour moi comme tout ce que j’entreprend d’ailleurs. Nos échanges sont différents Roberte et peut être que la découverte de tes textes va m’entraîner dans une nouvelle expérience littéraire telle que la prose et les nouvelles. Amitié sincère. Charef

      1. J’espère Charef que malgré nos différences être cette nouvelle source d’inspiration qui te permettra de découvrir d’autres horizons. De tout coeur avec toi. Roberte

  1. Charef, Tu ne m’as pas répondu j’en déduis que je n’ai peu de chance d’être ta nouvelle source d’inspiration? (sourire) écrire pour juste avoir une réponse de toi tu vois où j’en suis rendue…pire que moi tu meurs!!! Bisous Charef

  2. Parfois Roberte, les silences en disent long. Ceux sont mes écrits qui te diront quelle est ma source d’inspiration. Tu te reconnaîtras certainement. Bisous.

Les commentaires sont fermés.