La Madone de Bentalha

expo005_recad

À genoux, les mains jointes, elle priait
La vierge Marie, du fond de son icône
Son éternelle rengaine qu’elle fredonne
Comme personne, elle ne cesse de l’aimer
Il s’est introduit dans sa vie
Comme un rayon de soleil
Il illumine ses pas dans la nuit
Pour un hasard, c’est une merveille
Elle demeure l’enfant qu’elle était
Les yeux grands ouverts sur l’éternité
Dans l’attente d’un signe du ciel
D’un message, d’une bonne nouvelle
Pour communier ce jour de noël

Charef

Publicités

3 réflexions au sujet de « La Madone de Bentalha »

Les commentaires sont fermés.