Donne moi tes lèvres

Une main devant une main derrière
Une de ces nuits sans bonheur
La porte a perdu ses charnières
Suspendue entre ciel et terre
Chargée du poids de ses langueurs
Il y a de l’orage dans l’air
Cris terrifiant du tonnerre

Donne-moi tes lèvres
Pour les poser sur mon buste en transe
Secoué par une fièvre étrange
Donne-moi tes lèvres
Pour gouter à cette coupe amère
Fruits de mes malheurs sur terre
Donne-moi tes lèvres
Pour caresser mes yeux sans lumière
Qui n’espèrent plus de jours meilleurs
Donne-moi tes lèvres
Un jour une nuit une soirée
Pour supprimer tes souvenirs cachés
Au fin fond de mon âme blessée

Image

Charef

Publicités

9 réflexions au sujet de « Donne moi tes lèvres »

  1. Ce poème est une inspiration de « Donne moi tes lèvres » de mon amie Gyslaine à qui je voue un grand respect pour tout le bonheur qu’elle me donne à travers la lecture de ses écrits. Charef

  2. Ce matin juste une petite promenade sur tes pages et surprise je découvre ce poème de toute beauté. Charef pourquoi écrit tu si peu? Allez mon ami au travail! Bisous. Roberte

Les commentaires sont fermés.