La femme en noir

thCA79E8WK

Le regard insolite de cette femme en noir
A séduit mes yeux tristes éperdus d’espoir
Loin des déferlantes qui brisent le rivage
Et lèvent le voile su sa beauté sauvage
Soleil de minuit qui ressuscite le jour
Au chant des sirènes qui réinventent l’amour
Je n’ai pas pu échapper à cette emprise
Surfant sur les vagues que plus rien ne brise

Charef

Publicités

4 réflexions au sujet de « La femme en noir »

  1. J’avoue que les poèmes de Gys m’inspirent énormément. C’était elle qui m’avait encouragé à écrire. Elle m’a libéré du poids des traditions. Elle a été en quelque sorte le déclic de ma libération.Notre amitié est exemplaire.
    Amitiés. Charef

Les commentaires sont fermés.