Pleine Lune médusée

th22

Pleine Lune médusée

Face cachée du soleil
Pleine lune qui s’émerveille
Fuite en avant du sommeil
Esprit tourmenté en éveil

J’aurai aimé parler de roses
Effacer tes pensées moroses
T’abreuver aux sources écloses
Et écrire ta vie en prose

Dans ma hâte de parvenir
À écourter tes longs soupirs
J’ai oublié de me prémunir
Contre l’oubli de nos souvenirs

Je n’aime pas ce silence
Fruit sauvage au gout rance
Qui impose sa présence
Sans tirer sa révérence

Charef

Publicités

5 réflexions au sujet de « Pleine Lune médusée »

  1. Quelle belle poésie, cependant je souffre à la lecture de ce dernier passage:

    Je n’aime pas ce silence
    Fruit sauvage au gout rance
    Qui impose sa présence
    Sans tirer sa révérence.

    Amitié. Roberte

    1. Oui Roberte la solitude est le pire des maux. D’autant plus que je ne trouve pas de réponses à mes questions.
      Amitiés. Charef

      1. Te Lisant Charef j’ai compris qu’il y en toi de la tristesse.
        Le blog est un endroit de partage et chacun mets un peu de son « moi personnelle » un jour peut être qu’il se trouvera sur ton chemin une personne aussi seule que toi avec laquelle tu pourras faire un bout de chemin.
        Tu trouvera la réponses aux questions que tu te poses j’en suis sûre. Peut être ne faut il pas que tu t’en poses des questions et laisser le temps faire son oeuvre.
        Je sourie, je me sent l’âme bien philosophe ce matin!
        Bonne journée Charef. Amitié.

Les commentaires sont fermés.