Unicité du mal et pluralisme du bien (Nous avons eu raison de manifester et de ne pas manifester)

existence !

L’actualité nous rappelle l’existence du mal, et d’un mal indiscutable. Le mal, c’est tout détruire, jusqu’à soi-même. C’est pourquoi le mal ne se limite pas au terrorisme, mais existe également dans les bombardements opérés par notre propre armée. La destruction des terroristes elle-même, si souhaitée qu’elle ait pu être et si rassurante qu’elle ait pu sembler, reste un mal, puisque, si nécessaire soit-il, un mal reste un mal, en sorte que tuer est toujours un mal. Le mal est toujours double et unique. Double, en ce sens qu’on n’est jamais méchant tout seul, mais toujours face à une méchanceté dont on tire prétexte et que l’on développe. Unique, en ce sens qu’il est toujours le même, y compris lorsqu’il anime chacun des camps en conflit.

Mais l’actualité nous montre aussi que face à ce mal unique, le bien est toujours plural, et même pluraliste. Par exemple, certains, parmi les êtres…

View original post 193 mots de plus

Publicités