Evasion

10959497_537967099677248_5688478259423201934_n

Je m’éloigne de ce que fut mon monde
je navigue sur les grands fleuves, les lacs
J’ai pansé mes plaies devenues profondes
Dans mes rêves ses souvenirs me traquent

J’ai échoué sur ce lointain rivage
Loin des spectres ombragés à tire d’aile
Au creux des vagues qui noient son visage
La vie dans sa fuite m’éloigne d’elle

La barque où je m’enfouis s’arrête aux frontières
Du silence caché dans l’antre de mes absences
Le ciel s’illumine d’un bouquet de lumière
Myriade de faisceaux qui dévoilent sa présence

Charef

NB: Ecrit et mis en forme d’après deux poèmes de Gyslaine L.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Evasion »

  1. Charef comment puis je commenter ta poésie.? Tu cites trois phrases du poème de Gyslène là où justement je me suis aussi reconnue moi même.
    Mon ami, comme j’aimerais que tes pensées soient moins tristes, comme j’aimerais pouvoir te faire sourire.
    Roberte

      1. Cher Charef, le rôle de l’ amie n’est il pas de réconforter son ami ? Si non a quoi servirait de se prétendre ami Juste pour s’échanger de temps a autres quelques commentaires? Non pas pour moi Charef. J’ai une haute idée d u mot « Amitié » Roberte

Les commentaires sont fermés.