La femme violon

                                                                                                         

 kristavanderniet011

Mon cœur est un violon
Sur lequel ton archet joue,
Et qui vibre tout du long,
Appuyé contre ta joue.

Tantôt l’air est vif et gai
Comme un refrain de folie,
Tantôt le son fatigué
Traîne avec mélancolie.

C’est la chanson des baisers
Qui d’abord court, saute et danse,
Puis en rythmes apaisés
S’endort sur une cadence.

C’est la chanson des seins blancs
Qui s’enflent comme des vagues,
Puis se calment, tremblant
Puis comme un lac aux frissons vagues.

C’est la chanson de ton corps
Qui fait chanter ses caresses,
Puis s’éteint dans des accords
De langoureuses paresses.

 Auteur anonyme

Publicités

2 réflexions au sujet de « La femme violon »

  1. Mon cher Charef, Il faut savoir interpréter et donner vie a cette superbe image… Au premier abord je n’ai pas su lire son message.
    Tu exprime la tout le ressenti d’amour pour « La femme violon » ta muse Nour… Mon cœur est un violon
    Sur lequel ton archet joue,
    Et qui vibre tout du long,
    Appuyé contre ta joue.
    Charef Je te souhaite tout le bonheur que tu mérites. Ton Amie. Roberte

Les commentaires sont fermés.