Mouvement en quatre tons

is

Encre verte

Couleur qui anime la vie

Sur les pentes verdoyantes des prairies

Souvenirs d’une jeunesse aigrie

Qui a raté la cueillette des fruits

Des jours qui précèdent la nuit

Encre bleue

Couleurs jonchées de fleurs de lys

Sur le lit conjugal que tapissent

Deux corps desséchés qui tissent

La trame du désir de joutes factices

Sur les planches du radeau qui s’enlise

Encre rouge

Couleur chaude d’un soir d’été

Terré derrière les persiennes fermées

A l’abri du sirocco aux assauts répétés

Sur les toits gris d’ardoise endeuillée

Du départ précoce de l’amour zélé

Encre noire

Couleur protectrice du jet d’eau

Qui protège l’île cernée par les flots

Chauffés à blanc derrière le rideau

Qui cache les rides plissées de la peau

De chagrin qui lamine leur cerveau

Charef

Publicités

9 réflexions au sujet de « Mouvement en quatre tons »

    1. Comme lecteur ma préférence penche pour  » l’encre noire ». J’avais déjà pressenti ton choix pour « l’encre rouge ». C’est vrais qu’il répond à ce besoin d’évasion du nid douillet.
      Bonne fin de soirée

      1. merci Charef…tu me connais si bien. Oui pour la couleur de l’encre rouge mais aussi pour les rimes que j’ai mieux interprété que celles concernant l’ancre noir.

    1. En effet Gys le temps n’est pas au beau fixe. Les solutions de substitution n’ont donné aucun résultat. Il va falloir bouger. Boussa kbira

  1. Quelle que soit sa couleur, cette encre trace au fil des mots, les maux de l’âme.
    La tristesse parfois inspire de si beaux écrits.
    Amitié Charef

Les commentaires sont fermés.