L’oiseau de feu

96d20345

 

Hé ! Toi l’oiseau de feu

Regarde-moi droit dans les yeux

Laisse-moi voir l’immensité des cieux

Pour m’évader d’ici à mille lieux

 

Chaque matin les miettes de pain

Que je t’offre au creux de ma main

Ressemblent à mes doux chagrins

Qui caressent tendrement ton sein

 

charef

Publicités

7 réflexions au sujet de « L’oiseau de feu »

Les commentaires sont fermés.