Livre de chevet

OUV-TABLE-DE-CHEVET-615x335

 

 Elle marchait seule, d’un pas nonchalant, le long de la grève jonchée de galets. Des galets ronds de diverses tailles qu’elle calibrait d’un geste machinale.

Ses yeux clairs illuminés par les faisceaux rayonnants de son cœur,  reflétaient une palette de couleurs dégradées, aux tons chauds de l’été.

Elle additionnait un à un les cailloux triés, au fil des vagues agitées de la mer qui s’était retirée.

Ce collier de mille et une perles magiques, qu’elle aimait reconstituer, éveillait en elle l’évocation de leurs longues nuits partagées.

Elle le garde jalousement au fond du tiroir de sa table de chevet.

Elle plonge à l’aveuglette ses doigts effilés,  dans l’obscurité de ses yeux  mi clos, pour pêcher au gré du hasard, l’évocation des frissons qui l’excitaient, par la déferlante des émotions qu’elle aimait partager avec lui. 

Les nuits se suivaient et ne se ressemblaient pas.

La mer dans sa remontée inlassable effaçait les traces de ses pas. Elle se retirait, la tête pleine  par toutes ces évocations et les bras chargés des fruits de sa passion .  Pêche miraculeuse d’un trésor de mots qu’elle alignera soigneusement sur les pages du livre de sa vie, posé délicatement sur sa table de nuit.

top-10-livre-2

Charef

 

Publié par charef

D’un port qui se fond dans le paysage, BERKANI Charef accentue volontairement son apparence anodine pour mieux être fidèle à ses convictions. Il sera éternellement au service des autres, créatif d’idées et leader de groupe sans en avoir l’apparence et encore moins la faconde. Ses paroles empreintes d’un léger cheveu sur la langue imposaient un sérieux de bon aloi. De plus, des yeux scrutateurs et une bouche naturellement en sourire, ramènent à plus d’attention pour cet homme qui a marqué ses amis et ceux qui ne le sont pas. Tous lui reconnaissent, parfois à demi-mot, une intelligence acérée et un sens rare du consensuel.

6 commentaires sur « Livre de chevet »

  1. Oui Gys, la muse revient de loin avec le ressac des marées de la mer qui ravive les souvenirs. Juste pour la promotion de mon livre, je te conseil « Zoulikha la soeur que je n’ai pas eue » comme livre de chevet. J’ attend avec impatience la mise en vente de ton recueil de poésie. Ce sera mon livre de chevet, Qui sait? Rire
    Boussa

  2. Magnifiques que tous ces mots Charef et quel bel hommage à ce personnage fascinant et plein de mystère.
    Bon week-end accompagné de mon amitié

    1. Oui elle se reconnaitra Lucia. Tu as trouvé les mots justes pour la décrire: fascinante et pleine de mystère. Amitié fraternelle.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :