rides froissées

coquillage

 

J’attendais ta lettre d’amour

 Qui sent bon le parfum encensé

De tes doigts délicatement posés

Sur les rides froissées de nos jours

 

  Je m’attendais à  entendre

 Le crissement de ta plume pudique

Modeler tes notes en musique

Sans chercher à comprendre

 

Femme  offerte au charme

Du temps perdu à se chercher

Au-delà de ces vastes contrées

Secouées par l’orage en larmes

 

Charef

Publicités

6 réflexions au sujet de « rides froissées »

Les commentaires sont fermés.