Toi! L’inconnue

 

experience-photo-lenteur_6le-vide-nest-pas-le-neant

 

Toi! L’inconnue

Je t’envoie cette lettre que tu recevras en temps utile.

N’est ce pas palpitant de s’adresser au néant absolu qui plane autour de nous?

N’est ce pas grisant de se savoir soutenu par ce vide souverain  qui nous enveloppe? 

Voilà  une dimension à la hauteur de l’éternité,  des échos de l’orage muselé et épuisé par le vide laissé  du tonnerre qui s’est défilé.

Le vide qui a suivi ton départ m’a dépouillé de tes sentiments sans effets, de tes partis pris ,de ta présence que tu m’imposais,  des rêves et des attentes rebutés dans l’attente de promesses non tenues, sans retenue .

Ce vide ressemble à l’absence d’une mère séparée de son enfant ,d’une femme délaissé par son amant, d’un homme trahi par sa fratrie , d’une vessie soulagée de son trop plein des coupes désemplies.

Il ne ressemble pas à l’ amour connu en d’autres lieux et circonstances .

Avec toi  il n’est nullement question de choses qui touchent le bas qui blesse.

Tu es inamovible et omniprésent quand éclatent la lumière en gerbes étoilées.

Oui omniprésent quand se concentre toute l’énergie au croisement de deux passions. Lieu de prédilection de toutes les convoitises humaines.

Il n’y a de présence que ta présence.

La caresse d’une mère qui efface un coin d’amertume de son enfant te ressemble.

L’appel à la prière  invoque ta présence

La fuite de l’ oiseau de sa cage, quand traversent le désert les cigognes nous captive et nous élève à toi.

Inconnu d’un jour, avec et en nous pour toujours.

 

Tiaret le 27/01/1988

Un écrit inédit qui date de 29 ans et six mois.

Charef

Publicités

7 réflexions au sujet de « Toi! L’inconnue »

  1. Oh quelle trace profonde avait donc laissé cette inconnue,, elle avait fait ses ornières sur le chemin de ton coeur, balisé de souvenirs… peut être éternels!

    1. Il y a tellement de traces qui s’enchevêtrent les unes aux autres qu’il met difficile de trouver le bon bout pour tirer mon épingle du jeu.
      Merci pour ce beau commentaire.

Les commentaires sont fermés.