La Municipalité en question.

20258313_1586309134722242_6343017435811736059_n

 

La Municipalité en question

Personnages:

1 Œil de lynx

   2 L’oiseau bleu

  3 Le randonneur

 

Œil de lynx :

      Après avoir coupé des pins, des muriers et être vivement critiquée, la municipalité plante des « murierspains » à l’avenue du Casino, à titre exceptionnel pour faire plaisir à tout le monde.

 

L’oiseau bleu :

      Pas mal du tout, nos amies les mouettes vont se régaler et se faire des mies.

 

Œil de lynx :

      Les citoyens se faisaient rouler dans la farine, les voila dans le pétrin.

 

L’oiseau bleu :

      Ça m’étonnerait que la greffe prenne!

 

Œil de lynx :

      Si la greffe réussissait ils couperaient tous les arbres.

 

L’oiseau bleu :

      Heu! Pour faire un gros pain. . . pour. . .( il lève les yeux vers le ciel )

 

Œil de lynx :

(Il lui coupe la parole)

      Pour l’offrir  à nos chères touristes.

L’oiseau bleu :

      L’intérêt de ces arbres c’est qu’ils vont en croissant.

 

Le randonneur :

      Hé! Les gars, une jeune fille est passée à trois heures, a tâté les deux baguettes et a tout mis dans la poubelle d’à côté

 

Œil de lynx:

      Triste fin de l’histoire, mais bon, tout le monde ne comprend pas l’art et la culture. Je souhaite à la petite soubrette d’en tâter une de bien plus dure ce soir. Ça lui fera certainement le plus grand bien. Là s’achève cet épisode humoristique.  

 

Titre, mise en forme et réécriture de Charef Berkani

Les noms des personnages sont fictifs.    

D’après un article de Phil Ravellat sur la page Face book

Tu es de Valras-Plage si . . .

Photo de Phil Ravellat

 

 

Publicités

9 réflexions au sujet de « La Municipalité en question. »

    1. Bonjour Michèle. Ce n’est que l’expression des commentaires sur cette page. Je le perçois comme une distanciation de l’auteur par rapport au sujet qui allait prendre une tournure politique pour ce qu’il considère n’être qu’une simple blague pour faire rire . Plutôt que d’assurer il préfère conclure par une raillerie très misogyne, à la limite un peu macho. D’où l’intérêt de prendre à chaud l’expression spontanée des blogueurs qui le plus souvent exprime le fond de leur pensée. J’aime bien les réactions de L’oiseau bleu qui pense plus aux mouettes et la chance qu’elles auront de se faire des mies. Mon avis est que la municipalité devrait récupérer cette sculpture naturelle qui a suscité déjà des écrits. Bonne journée Michèle.

    1. Je viens de le dire à Michèle. la municipalité devrait récupérer cette sculpture naturelle et susciter le génie de l’expression spontanée des Valrassiens et de leurs amis. A toi de jouer. Qui sait…?. Bisous amical.

Les commentaires sont fermés.