Averses de baisers…

27858085_10215903501047565_8039927757707013419_n

Extrait d’Équinoxe de Roberte Colonel et Charef Berkani
Augustin et Marie
Averses de baisers (page 25)
 
     Il avait ce regard fragile plein de rage mais aussi de douceur, il surfait sur son esprit vagabond.
     Il était l’image de mes pensées, un éclat de mystère parsemé par le vent. Il était l’ancien, le neuf et l’avenir avec ces grands yeux ouverts. Vif il disait tout à travers ses pupilles qui lançaient des reflets comme le miroir de mon âme.
    Il sentait bon l’air frais du renouveau. Ses lèvres rouges s’étendaient en un large sourire exotique, s’imprimant dans le présent. Il transpirait de sa voix des notes suaves, l’appel d’une sauvagerie délicate qui n’a de place qu’entre ses bras.
     Il était la mer du lointain, je m’y perdais rien qu’à l’écouter. Dans ces silences, il régnait les refrains d’un passé qui n’appartenait qu’a lui. Il était un mirage, un rêve, un autre monde.
     Il était un passage, un tableau impressionniste, le fond d’un paysage qui inspire les peintres.
    Nous étions perdus, là, dans une immensité perfide, celle d’un bonheur mûr mais conscient. Nous restions une seconde, un cours instant entre les cieux et le vide. Nous partagions des rires fous, encouragés par notre insouciance de l’après.
     Mais l’après nous emblait si loin, quel désert aurions nous encore à traverser avant que de se rejoindre dans cet autre monde que nous voulions fait d’amour.
     Puis, le jour à dit a Augustin, quant on a la tête dans les nuages il faut bien s’ancrer au sol et puiser la force nécessaire pour un juste équilibre entre le rêve et la vie sur terre. Avoir la tête dans les nuages pour alléger le poids de l’apesanteur qui nous fait ployer au rythme de la routine quotidienne. On ne peut pas refuser le rêve, royaume de nos fantasmes, les plus fous.             
     L’amour n’a pas de frontière il nous donne des ailes. Oui, vraiment, le bonheur est une trajectoire et non pas une destination.
Équinoxe un livre de Francophonie de partage, de tolérance, et de diversité proposé au prix de la méditerranée.

Une publication des Éditions Auteurs d’Aujourd’hui, Ed2A : www.editions2a.com

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « Averses de baisers… »

    1. Le lecteur est sensible à l’amour. Quand il est bien exprimé il incite au partage et à la promotion du livre. Ton avis est encourageant. Merci Gys. Bisous.

  1. C’est si agréable Charef..En même temps, je ne suis pas du tout étonné.

    “C’est une grave erreur que de parler d’écriture féminine ou masculine. Il
    n’y a que des écritures tout court et plus elles sont androgynes mieux ça vaut.”
    Nathalie Sarraute

    Vos quelques lignes ci-dessus sont douces à mon oreille et apaisantes pour mon cœur..
    Prenez bien soin de vous.
    Tony

  2. Vous êtes un homme au grand cœur Tony. Votre réaction me touche et m’honore . Je garde foi en l’avenir. Bonne fin de soirée mon ami.
    Charef.

Les commentaires sont fermés.