La course

J’ai couru

A la poursuite des limites du temps

Là ou le noir se sépare du blanc

Sur le fil du rasoir tranchant

Source tarie à proximité du puits

Ou s’abreuvent le loup et l’agneau aigri

Fruit fade en hors saison cueilli

Ascension verticale de l’esprit qui fuit

Le désarroi d’une âme, de sa mal-vie

Pour fuir les ténèbres de la nuit

Charef
Tiaret le 22/01/2008

7 commentaires sur “La course

Les commentaires sont fermés.