J’AI DES RIDES

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 116760444.jpg

 » J’ai des rides.

Je me suis regardée dans le miroir et j’ai découvert que j’avais beaucoup de rides autour des yeux, de la bouche, du front.J‘ai des rides,parce que j’ai eu des amis, et on a ri, on a ri souvent, jusqu’aux larmes, et puis j’ai rencontré l’amour, qui m’a fait essorer les yeux de joie.
J’ai des rides,
parce que j’ai eu des enfants, et je me suis inquiétée pour eux dès la conception, j’ai souri à toutes leurs nouvelles découvertes et j’ai passé des nuits à les attendre. Et puis j’ai pleuré. J’ai pleuré pour les personnes que j’ai aimées et qui sont parties, pour un peu de temps ou pour toujours, ou sans savoir pourquoi.

J’ai veillé aussi, j’ai passé des heures sans sommeil pour des beaux projets pourtant pas toujours aboutis, pour la fièvre des enfants, pour lire un livre,
j’ai veillé aussi pour me lover dans des bras aimants.

J’ai vu des endroits magnifiques, de nouveaux endroits qui ont eu tous mes sourires et mes étonnements, et j’ai revu également d’anciens endroits qui m’ont fait pleurer.

Dans chaque sillon sur mon visage, sur mon corps, se cache mon histoire, les émotions que j’ai vécues et ma beauté plus intime, ….. Et si je devais enlever tout ceci …. Je m’effacerais moi-même.
Chaque ride est une anecdote de ma vie, un battement de cœur, c’est l’album photo de mes souvenirs les plus importants. »

MARINELLA CANU

dimanche 23 juillet 2017

9 commentaires sur “J’AI DES RIDES

    1. Merci Amélie. Il faut s’avoir vivre son âge. Sauf que
      « Au cœur on n’a jamais de rides. Hélas ! quand un vieillard aime, il faut l’épargner. Le cœur est toujours jeune et peut toujours saigner. »
      Victor Hugo

    1. Bonsoir Dany. Le texte est de MARINELLA CANU.
      Dans chaque sillon sur mon visage, sur mon corps, se cache mon histoire, les émotions que j’ai vécues et ma beauté plus intime, ….. Et si je devais enlever tout ceci …. Je m’effacerais moi-même.

      Des mots très forts.
      Merci Dany, bonne fin de soirée. Amitiés.

  1. MARINELLA CANU a très bien dit:
    « Dans chaque sillon sur mon visage, sur mon corps, se cache mon histoire, les émotions que j’ai vécues et ma beauté plus intime, ….. Et si je devais enlever tout ceci …. Je m’effacerais moi-même. »
    Petit clin d’œil, que cette dame nous mets en rappel. Une belle analyse et un bel hommage dû a nos rides.
    Bonne soirée Charef

Les commentaires sont fermés.