Le portrait

Le portrait

J’attendrai le coucher du soleil
le silence de la nuit qui veille
pour te chuchoter à l’oreille
ma ligne du cœur qui révèle
ton tendre visage sur la feuille

Je poserai nos jolis mots
délicatement à fleur de peau
nos doux souvenirs en écho
sur la toile peinte au pinceau
évocatrice de ton corps chaud

Charef
Tiaret le 01/04/2021
*

Publié par charef

D’un port qui se fond dans le paysage, BERKANI Charef accentue volontairement son apparence anodine pour mieux être fidèle à ses convictions. Il sera éternellement au service des autres, créatif d’idées et leader de groupe sans en avoir l’apparence et encore moins la faconde. Ses paroles empreintes d’un léger cheveu sur la langue imposaient un sérieux de bon aloi. De plus, des yeux scrutateurs et une bouche naturellement en sourire, ramènent à plus d’attention pour cet homme qui a marqué ses amis et ceux qui ne le sont pas. Tous lui reconnaissent, parfois à demi-mot, une intelligence acérée et un sens rare du consensuel.

6 commentaires sur « Le portrait »

  1. Une passion touchante de deux cœurs qui se rencontre au travers de la toile. Une très belle poésie poète.
    Bonne journée pour ce vendredi Charef.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :