William Shakespeare

William Shakespeare Sonnets Trad. F-V Hugo Si mon amour n’était qu’un enfant royal, il pourrait être déshérité comme un bâtard de la fortune ; il subirait l’alternative de la faveur et de la fureur du temps, comme les ronces ou comme les fleurs qui s’entassent sous la faucille. Non, mon amour a été élevé loin de toutLire la suite « William Shakespeare »