Oups!

Oups ! La flamme solitaire enfume Le feu qui éclaire sa plume L’apathie de l’élan poétique Danse sur ses mots érotiques Lorsque l’imaginaire nous tient Dans le doute la nuit s’abstient D’embrasser les lueurs de  l’aube À pas feutrés elle se dérobe Charef Tiaret le 03/10/2021