Journal intime 3

Prinntemps

Au printemps les bourgeons renaissent verts de beauté.

L’amour très vite nous emporte

 Dans les jardins des désirs secrets.

 De poètes rêveurs nous devinrent fantasques.

 Tous deux, seuls, notre amour est notre seule vérité.

Les oiseaux chantent pour nous à tue-tête.

On dirait que tous les jours c’est fête.

 Dans notre jardin fleuri,

Des désirs naissent dans le secret de l’absence,

 De nos nuits troublées par cet appel sans cris.

R&C

Le 19/04/2017

Publié par charef

D’un port qui se fond dans le paysage, BERKANI Charef accentue volontairement son apparence anodine pour mieux être fidèle à ses convictions. Il sera éternellement au service des autres, créatif d’idées et leader de groupe sans en avoir l’apparence et encore moins la faconde. Ses paroles empreintes d’un léger cheveu sur la langue imposaient un sérieux de bon aloi. De plus, des yeux scrutateurs et une bouche naturellement en sourire, ramènent à plus d’attention pour cet homme qui a marqué ses amis et ceux qui ne le sont pas. Tous lui reconnaissent, parfois à demi-mot, une intelligence acérée et un sens rare du consensuel.

2 commentaires sur « Journal intime 3 »

  1. Magnifique moment poétique quand de poètes rêveurs nous devinrent fantasques sous la magie du printemps.
    Une fois encore merci pour ce partage qui me donne l’envie de relire Passion sur Internet.
    Bonne soirée Charef

    1. Très beau souvenirs d’écriture à quatre mains que je redécouvre aussi. Des moments privilégiés qui continuent à nous faire rêver.
      Bonne soirée Roberte.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :