Journal intime 7

Larmes

Les larmes ne sont pas que tristesse.
Les larmes sont parfois bonheur.
Elles lavent les plaies, les doutes
et les peurs d’autres époques.
Elles éclairent le regard
et le rendent plus brillant.
Les larmes font d’elle une vivante.
Il n’y avait pas d’amour
plus pur que le leur.
Comme autant de morceaux d’une vie
parce qu’il faut un jour ou l’autre,
épeler le jour,

comme on égrène un chapelet
pour se souvenir des châteaux de sable
de son amour trop tôt disparu…

R&C

Février 2008

Publié par charef

D’un port qui se fond dans le paysage, BERKANI Charef accentue volontairement son apparence anodine pour mieux être fidèle à ses convictions. Il sera éternellement au service des autres, créatif d’idées et leader de groupe sans en avoir l’apparence et encore moins la faconde. Ses paroles empreintes d’un léger cheveu sur la langue imposaient un sérieux de bon aloi. De plus, des yeux scrutateurs et une bouche naturellement en sourire, ramènent à plus d’attention pour cet homme qui a marqué ses amis et ceux qui ne le sont pas. Tous lui reconnaissent, parfois à demi-mot, une intelligence acérée et un sens rare du consensuel.

7 commentaires sur « Journal intime 7 »

    1. Je te transmet le commentaire de Tombelanuit un poète du site Oasis des artistes. Guepard est mon pseudo. Je cite:
       » Re: Journal intime 7
      Bonjour Guépard,

      Un septième volet tout en émotion avec des mots à fleur de peau.
      Les larmes sont certainement l’aboutissement d’un sentiment incontrôlable.
      Larme de bonheur, de joie, de rire ou larmes de souffrance, de mal-être, de malheur…
      Elles sont là à la naissance d’un être, elles sont là toute sa vie et elles seront là à sa mort et longtemps encore après son absence, que cette mort soit physique ou affective.
      J’aime la spiritualité que je retrouve dans vos poésies.
      Bon dimanche à vous Guépard.
      Amitiés poétiques

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :