Journal intime 8

Gorges

Je t’envoie toutes ces images
Je serai ton roi mage
J’ai pris mon bâton de pèlerin
Mon vieux sac une galette de pain
De l’eau plate à défaut de vin
Pour éparpiller tous mes chagrins
À la croisée des grands chemins
Sous le ciel grisonnant du matin
Je fuis les aléas du destin
Les feuilles jaunies s’amoncellent
Au fond de l’escarcelle pèle-mêle

Je brave la colère du ciel
Boudé ce matin par le soleil
Aux couleurs de feu écarlate
Un arbre surgit à ma droite
Il m’offre la magie des primeurs
De ses fruits gorgés de lumière
Un vent venu de nulle part ailleurs

Charef
Février 2008

Publié par charef

D’un port qui se fond dans le paysage, BERKANI Charef accentue volontairement son apparence anodine pour mieux être fidèle à ses convictions. Il sera éternellement au service des autres, créatif d’idées et leader de groupe sans en avoir l’apparence et encore moins la faconde. Ses paroles empreintes d’un léger cheveu sur la langue imposaient un sérieux de bon aloi. De plus, des yeux scrutateurs et une bouche naturellement en sourire, ramènent à plus d’attention pour cet homme qui a marqué ses amis et ceux qui ne le sont pas. Tous lui reconnaissent, parfois à demi-mot, une intelligence acérée et un sens rare du consensuel.

%d blogueurs aiment cette page :