Je renais à Toi chaque matin (Cù Huy Cân) — Arbrealettres

Je renais à toi chaque matin Et je regarde, émerveillé, la vie avec ton regard. Je marche sur les bords de ta mer profonde Et je rentre au plus profond de moi-même En suivant ton sillage. Nos deux destinées jumelles Auront été deux vagues mêlées Sur la grande Mer. Nous écroulerons-nous en touchant les rivages […]

Je renais à Toi chaque matin (Cù Huy Cân) — Arbrealettres

Publié par charef

D’un port qui se fond dans le paysage, BERKANI Charef accentue volontairement son apparence anodine pour mieux être fidèle à ses convictions. Il sera éternellement au service des autres, créatif d’idées et leader de groupe sans en avoir l’apparence et encore moins la faconde. Ses paroles empreintes d’un léger cheveu sur la langue imposaient un sérieux de bon aloi. De plus, des yeux scrutateurs et une bouche naturellement en sourire, ramènent à plus d’attention pour cet homme qui a marqué ses amis et ceux qui ne le sont pas. Tous lui reconnaissent, parfois à demi-mot, une intelligence acérée et un sens rare du consensuel.

10 commentaires sur « Je renais à Toi chaque matin (Cù Huy Cân) — Arbrealettres »

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :