La rose de Novembre

La rose de Novembre

La dernière rose
de ton jardin secret
reflets aux lignes brisées
dévoile ses attraits

Je la pose
sur les vagues éphémères
brisées du bord de mer
triste complainte du cœur

Personne
ne vient respirer
son parfum dispersé
par le vent déchaîné

Copyright©2022 Charef Berkani
Illustration : image de google, libre de droit

Publié par charef

D’un port qui se fond dans le paysage, BERKANI Charef accentue volontairement son apparence anodine pour mieux être fidèle à ses convictions. Il sera éternellement au service des autres, créatif d’idées et leader de groupe sans en avoir l’apparence et encore moins la faconde. Ses paroles empreintes d’un léger cheveu sur la langue imposaient un sérieux de bon aloi. De plus, des yeux scrutateurs et une bouche naturellement en sourire, ramènent à plus d’attention pour cet homme qui a marqué ses amis et ceux qui ne le sont pas. Tous lui reconnaissent, parfois à demi-mot, une intelligence acérée et un sens rare du consensuel.

6 commentaires sur « La rose de Novembre »

    1. Merci Gys. Les roses de Novembre évoquent souvent des moments émouvants de nos vie qu’on se remémore le plus souvent dans la douleur. Le souvenir de ceux qui nous ont quittés reste vivace dans nos cœurs par delà leurs sacrifices pour la Liberté du genre humain.
      Bonne soirée à la poétesse au grand cœur.

  1. Très beau poème
    Ces dernières lignes sont très émouvantes comme un point de non retour :
    « Personne
    ne vient respirer
    son parfum dispersé
    par le vent déchaîné »
    Mes amitiés Charef ☺

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :