Oups!

Oups ! La flamme solitaire enfume Le feu qui éclaire sa plume L’apathie de l’élan poétique Danse sur ses mots érotiques Lorsque l’imaginaire nous tient Dans le doute la nuit s’abstient D’embrasser les lueurs de  l’aube À pas feutrés elle se dérobe Charef Tiaret le 03/10/2021

La cause martyre

54, année de braises Il détourne d’elle ses lèvres geléesPour la cause qu’il vient d’embrasserIl va remuer sa terre profanéePorté par les vents de la liberté 7, comme maquis Sept ans, sur son lit de braises ardentesAvec ses lèvres givrées, dans l’attenteDe l’Homme tombé au champs d’honneurUne photo d’elle posée sur son cœur 5 juillet,Lire la suite « La cause martyre »